There was an error in this gadget

Saturday, 3 May 2008

LORSQUE L'ÉDUCATION SE TRANSFORME EN RÉPRESSION

Plus souvent qu’autrement, M. Martineau est bien informé et fait preuve de beaucoup de lucidité dans ses analyses. Cette fois, malgré que la lucidité soit toujours au rendez-vous, il est mal informé en ce qui a rapport au tabac.
En effet, lorsque le gouvernement se contentait d’éduquer tant bien que mal les gens par rapport aux méfaits du tabac, le taux des fumeurs baissait constamment. Depuis qu’il a adopté la ligne dure et mène une guerre aux fumeurs au lieu d’une guerre au produit, tout dérape. La contrebande est rendue à des niveaux incontrôlables et la consommation du produit taxé augmente aussi, ce qui semble indiquer que devant tant de répression et de diabolisation, le message ne passe plus auprès des citoyens jeunes et moins jeunes.

Alors malgré que selon notre avis M. Martineau a tout à fait raison lorsqu’il dit que l’éducation est la clef du succès, il ne semble pas être à l’affût de l’actualité en ce qui a rapport au taux du tabagisme. En effet il semblerait que la guerre aux fumeurs est présentement en train de renverser la tendance d’après les données de Statistiques Canada qui ne tiennent même pas compte du tabac importé et du tabac de contrebande.

Extraits du blogue de M. Martineau, Pot problème
Question-quiz : pourquoi, au lieu d'adopter la stratégie de la répression (accusations, prison, etc.), on n'a pas plutôt recours à l'éducation?
Regardez comment on a agi avec le tabac.
On n'a pas poursuivi et emprisonné les fabricants de cigarettes. On n'a pas interdit le tabac.À quoi cela aurait-il servi? Le marché noir aurait fleuri, et les contrebandiers se seraient (encore plus) enrichi...On a ÉDUQUÉ les gens sur le dangers du tabagisme.
Résultat: les gens fument moins. Les mentalités ont changé, on a évolué, on est plus informé.
Lire la suite en cliquant sur le lien ci-haut

No comments: