There was an error in this gadget

Tuesday, 12 January 2010

LE COMBAT DE GOWLING HENDERSON LAFLEUR POUR NOS DROITS À LA PROPRIÉTÉ


Suite au verdict on ne peut plus absurde de la cour d’appel de l’Ontario en rapport au droit de fumer dans des clubs privés, Mike Kennedy démontrait tous les signes d’un homme épuisé, découragé et désillusionné. Le système en lequel il avait cru et défendu d’une passion patriotique pendant tellement longtemps l’avait, une fois encore, laissé tombé. Ce qui lui paraît le plus alarmant est que la décision rendue par les 3 juges contre le droit de fumer dans les clubs privés, résulte principalement en une invitation ouverte pour l’État d’arbitrairement envahir notre intimité jusqu'à dans nos propres foyers! ‘J’ai peine à croire que ceci arrive dans mon Canada’ nous dit-il totalement désemparé.

En effet, le verdict de la cour d’appel de l’Ontario a élargit la définition du terme ‘ membres du public nécessitant la protection de l’état’ pour pouvoir y inclure n’importe qui, qui après avoir été quand même avisé des activités légales qui prendront place en un lieu donné, accepte volontiers d’y participer. Ceci peut donc inclure des lieux aussi privés que nos résidences et nos terrains, où nous sommes allégués détenir encore certains droits. C’est donc pourquoi ce verdict est très lourd de conséquences et donne ainsi le pouvoir nécessaire à l’état pour transgresser cette ligne sacrée séparant notre vie privée de notre vie publique. Une telle décision donnerait en effet le droit à des potentiels politiciens zélés d’infiltrer nos espaces privés tant qu’ils pourraient fièrement proclamer qu’ils le font pour notre propre bien!

‘Je ne peux laisser cela arriver’ nous dit M. Kennedy après s’être ressaisit du choc émotif que lui a servie la cour de l’Ontario ‘mais je ne sais pas comment je pourrais continuer ce combat seul, où trouverais-je les fonds pour amener cette cause en cour suprême?’ Se questionna t’il avec gravité. Pour la première fois depuis le début de ce combat, il sentit qu’il serait contraint à abandonner. Mais par chance pour nous tous, comme la période de 60 jours de classification pour fermer le dossier arrivait à terme, un heureux événement changea la situation. Avec l’aide de certaines connaissances aux valeurs profondément démocratiques, Mike Kennedy fut capable d’obtenir de la représentation pro bono d’une des plus grandes firmes d’avocats du Canada - Gowling Lafleur Henderson- dans sa poursuite pour protéger les droits à la propriété au Canada jusqu'à la plus haute instance juridique du pays. Les seules dépenses qui lui seront chargées sont celles des déboursés qui sont estimées entre 3 et 5 milles dollars qu’il espère bien pouvoir amasser des sympathisants à sa cause d’ici à ce que le verdict soit prononcé.

Nous voulons féliciter M. Kennedy pour sa persévérance et son courage de s’être non seulement préparé et représenté lui-même dans ses précédentes audiences contre de puissantes et riches machines bureaucratiques, mais surtout d’avoir la force de continuer ce combat jusqu'à ce que justice soit rendue selon les principes démocratiques. Si la cause est acceptée, nous ferons tout en notre pouvoir pour assister Mr. Kennedy dans ses démarches et nous l’appuierons jusqu'à la phase finale de son long et épuisant combat. Nous espérons sincèrement que tout individu qui tient à sa liberté et droits démocratiques au Canada et partout dans le monde se joigne à lui et à cette noble cause.

Si vous voulez nous écrire ou faire don à M. Kennedy veuillez vous adresser à
mikekennedy@cagecanada.ca et nous verrons à ce qu’il reçoit vos appuis et communique directement avec vous par la suite selon sa volonté.
Vous pouvez lire la décision de la cour d’appel de l’Ontario au http://www.canlii.org/en/on/onca/doc/2009/2009onca685/2009onca685.html

No comments: