There was an error in this gadget

Tuesday, 24 February 2009

ENTRE LA PROMESSE D'UNE BONNE SANTÉ ET LA LIBERTÉ, JE CHOISI LA LIBERTÉ !


La lettre qui suit nous a été envoyée par un nouveau membre de C.A.G.E.

Des lettres comme celle-ci doivent être envoyées sur une base régulière à nos politiciens et les médias si on veut qu’ils sachent que contrairement à ce qu’ils colportent, la loi anti-tabac est loin de faire l’unanimité.

À qui de droit:

Je crois qu'il est inaceptable d'attaquer notre culture ; le tabac est un produit utilisé par mes ancètre MicMac depuis des siècles (chasse les mauvais esprits); il a été adopté par nos envahisseurs qui maintenant, s'abrogent le droit de l'interdire graduellement en publique et bientôt, dans le privé. (sans pour autant en interdire la vente)
Ces mêmes envahisseurs s'infiltrent, par des lois politiques (influencé par les Cie d'assurance et pharmaceutique) dans notre choix de vie.

Si on accepte force de loi constitutionnel (liberté de religion etc) d'accepter les us et coutumes des nouveaux arrivant ( musulmans, shick ou tout autres cultures) de quel droit, la notre serait prescrite? Si je rentre dans un bar fumeur; c'est mon choix (ce que je ne fais plus ,car il y a interdiction de fumer ) alors je me retrouve dans des lofts résidences privées, ou toute est permis même pour des adolescentes (mineurs) et aucunes restrictions d'heures de fermetures et de produits de consommations ( extasie, coke, pot et autres) il suffit de participer aux dépenses et, le tour est joué. (aucun bar ne peux compétitionner avec cette formule. (pas de permis à payer, aucunes restrictions d'âge et de fermeture et on peux fummmmer) les I-Pod pour la musique aux choix de chacun et des écouteurs pour les danseurs (très sexy) qui suivent la musique improvisée par un DJ. (pour éviter les plaintes du voisinage sur le bruit)

Je crois que c'est aux propriétaires responsables de bar de juger de la situation; et de modérer un fumeur excessif comme un buveur qui exagère sa consommation. J'avais trouver ce bar; mes malheureusement la STASI du tabac y a mit fin (suite une ou des délations de biens pensants puristes, angéliques). DOMMAGE pour le tenancier c'était un bar musicale de quartier très sympa.

J'ai mon voisin qui a une volaille en cage bien nourrit et, parait en santé...mais en cage.
La liberté c'est comme une assurance; il faut payer la prime pour qu'elle reste active.
Si le prix de la liberté c'est ma santé alors; j'opte pour ma liberté. (C'est à moi de gérer ma santé et non à la force politique qui c'est procurée le pouvoir de par ses donnateurs et, suivit promesses illusoires.

No comments: