There was an error in this gadget

Friday, 16 January 2009

PARCE-QUE JE T'AIME

Un article de la presse canadienne nous fait part du thème québécois de la campagne anti-tabac de cette année :

''Cette année, le Conseil québécois sur le tabac et la santé propose à la population de réaffirmer son désir d'un monde sans fumée par amour pour un être cher. Les Québécois sont ainsi invités à dire «je t'aime» à ceux qui ont cessé de fumer ou qui ont essayé d'arrêter, à ceux qui n'ont jamais commencé ou à ceux qui encouragent leurs proches à ne pas commencer.''

Quelle hypocrisie de la part des anti-tabagistes d’inciter les gens de parler d’amour à leurs bien-aimés après tant d’années de campagnes conçues pour stigmatiser, isoler et harceler les fumeurs!

Parce-que je t'aime

Parce-que je t’aime, toi mon frérot préféré, que je t’envoie fumer dehors par température glaciale lorsque tu me visites, au lieu de te consacrer une place au chaud ne serait-ce qu’un petit coin perdu de mon sous-sol.

Parce-que je t’aime, toi mon amie, que je te juge sur ton manque d’intelligence de continuer à fumer et surtout sur ton manque de volonté d’arrêter.

Parce-que je t’aime, chère maman, que je ne te permets pas de garder tes petits enfants chez toi car même si tu me promets de ne pas fumer en leur présence je ne te fais pas confiance.

Parce-que je t’aime, sœurette adorée, que j’organise des réunions de famille au resto m’assurant ainsi que les seusl choix qui te restent sont de fumer dehors même s'il pleut ou de rester chez toi.


Parce-que je t’aime, frère cadet, que je te dis que c’est pour ton bien si tu n’as pas pu louer ton appartement de rêve car les fumeurs ne sont pas les bienvenus dans la bâtisse.

Parce-que je t’aime, cher fiston diplômé, que je te dis que si tu veux cet emploi prometteur pour ta carrière tu dois abandonner le tabac car le patron refuse d’engager des fumeurs même s’ils fument sur leur propre temps.

Parce-que je t’aime, cher beau-père, que je ne me plains aucunement aux administrateurs de l’hôpital où tu es soigné du fait qu’ils n’aient construit aucun abri contre les intempéries et te laissent fumer dehors comme un chien en trainant ton soluté en guise de laisse.

Parce-que je t’aime, grand-papa chéri, que je considère que c’est pour ton bien que malgré tes 86 ans et ton handicap qui t’empêchent de marcher, les administrateurs de ta maison de retraite ne te permettent pas de fumer dans ta chambre et te roulent dehors au risque de t’oublier dans le froid.

Parce-que je t’aime, cher confrère de travail, que je permets au gouvernement d’encourager tout harcèlement et moqueries qui te sont adressés par les autres collègues qui désapprouvent ton habitude. Un jour tu me remercieras de rire de toi ainsi car c’est pour ton bien !

Parce-que je t’aime, toi ma fille en thérapie psychiatrique, que je trouve tout à fait normal qu’on ne te permette pas de fumer dans ton centre de thérapie et qu’on ne te permet pas de sortir pour fumer car on ne peut te laisser sans surveillance.

Parce-que je t'aime, cher oncle vétéran qui a perdu sa jambe à défendre notre liberté, que je suis contente que tu ne puisses plus te rassembler avec tes amis car fumer n'est pas bon pour ta santé et j'approuve que la loi l'interdise même dans les légions !

Parce-que je t’aime, toi mon cousin incarcéré, que j’approuve qu’on t’incite à te coller un timbre nicotinique, qui ne t'aide guère, à chaque fois que tu as envie de fumer mais que tu ne peux plus sortir.

Parce-que je vous aime, chers amis et famille, mais surtout parce-que je n’aime pas l’odeur du tabac que je fais semblant de croire tout-ce que les anti-tabagistes propagent comme propagande même si je suis tout à fait consciente du tort que cela vous cause.

No comments: