There was an error in this gadget

Wednesday, 7 January 2009

LES ÉTUDES SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT...EN ABSURDITÉ

Nul besoin de statistiques et études compliquées et dispendieuses pour constater que l’agressivité et la violence chez les enfants a augmenté considérablement dans les dernières décennies. Mais pour ceux qui ne se fient que sur les statistiques, voici ce que le Conseil supérieur de l’éducation du Québec nous rapporte en chiffres : (...)La proportion des élèves identifiés « en troubles du comportement » dans les écoles primaires québécoises est passée de 0,78 % en 1984-1985 à 2,5 % en 1999-2000 (...) Sans faire trop de recherches poussées pour le confirmer, nos observations et quotidien nous incitent à croire que ce pourcentage a augmenté davantage entre 2000 et 2008.

Voici que les adeptes du mouvement anti-fumeur nous présentent une autre pseudo-étude propagandiste contre les fumeurs qui prétend que les enfants dont la mère fume pendant la grossesse se trouvent plus à risque de développer un comportement agressif surtout si le revenu de leur famille est inférieur à 40 000 $.

En réponse à cette étude pseudo-scientifique qui confond biologie et finances pour endoctriner le lecteur qui se laisse facilement impressionner, voici notre petite étude ‘’maison’’ bien humble et pas compliquée du tout qui n’a rien coûté aux contribuables :

D’après les données ci-haut, la violence chez les jeunes a augmenté de 220% entre 1985 et 2000 et probablement davantage entre 2000 et 2008.

Le taux du tabagisme chez les femmes a baissé de 28% entre 1984 et 2000 et probablement davantage chez les femmes enceinte en raison des pressions sociales. (tableau 1 de la page 15)
Conclusion : Ne pas fumer pendant la grossesse présente un risque accru pour le fœtus qui peut présenter de l’agressivité et des comportements violents plus tard.

N’est-ce pas qu’il est facile de tirer n’importe quelle conclusion des données ? Est-ce que notre petite étude maison prouve quoi que ce soit ? Certainement pas, mais elle n’est pas moins absurde que la propagande des chercheurs canado-néerlandais qui eux ont cependant l’avantage d’avoir les médias de leur bord pour diffuser leur soi-disant ‘’science’’.

Sur une note plus logique, une raison plausible pour l’agressivité des enfants des mères fumeuses (en supposant que les découvertes des chercheurs ne sont pas carrément inventées de toute pièce), est le fait que les femmes qui sont incapables de cesser de fumer pendant leur grossesse ont sûrement un tempérament plus nerveux que celui des femmes non-fumeuses. Elles s’auto-médicamentent ainsi à travers la nicotine, substance qui est reconnue pour ses effets relaxants. Le stress et la nervosité d’une telle femme peuvent facilement et logiquement être corrélés à sa situation financière précoce, entre autres, qui lui cause des soucis. Ceci expliquerait l’autre observation des chercheurs, soit la corrélation entre le revenu familial et le taux d’agressivité chez l’enfant. Il va de soi qu’une mère stressée et nerveuse transmet à son tour cette nervosité à son enfant d’âge préscolaire et scolaire (et possiblement au fœtus) qui exprime son stress à travers son comportement plus agressif que celui de ses pairs élevés par des mères plus calmes qui n’ont pas recours à la nicotine pour tempérer leurs humeurs.

Fumer pendant la grossesse augmente les risques d'avoir un enfant agressif

No comments: