There was an error in this gadget

Wednesday, 23 January 2008

ANTIDÉPRESSEURS ET ANXYOLITIQUES -- LA NOUVELLE DÉPENDANCE ?

Nos recherches sur l'industrie pharmaceutique et l’article qui suit, nous portent à croire que leur partenariat avec la santé publique pour diaboliser la fumée secondaire afin de forcer les fumeurs de cesser de fumer, ne s'arrête pas avec les intérêts qu'ils ont pour la vente de leurs produits de remplacement nicotinique ou les pilules tel que Zyban et Chantix.

La plupart des fumeurs évoquent l’effet relaxant que la nicotine exerce sur eux, comme raison de fumer. Ce phénomène est bien expliqué dans un document scientifique du notoire tabacologue français le Professeur Robert Molimard LE TABAC ET L'ANXIÉTÉ .

C’est en 1998 que l’interdiction de fumer dans les lieux de travail (autre que l’industrie de l’hospitalité) a été instaurée au Québec. Est-ce une coïncidence qu’on constate une augmentation de 150% de l'absentéisme pour cause de problèmes de santé mentale depuis 10 ans, ou une réalité trop politiquement incorrecte pour l’exprimer ouvertement dans les médias ?

Si ces statistiques sont raisonnablement précises, elles font peur. Est-ce qu’on serait en train de substituer une dépendance à une substance organique, voir la nicotine, par une dépendance aux produits chimiques, voir des pilules et, quelles seront les conséquences à long terme ?

Mais il y a une question économique aussi à poser par rapport à ce phénomène. Avec une augmentation de 15% pour l’année dernière seule, est-ce que le Québec, peut encore affirmer que la loi anti-tabac réduira les dépenses de la santé publique ?


Reportage de LCN

Hausse vertigineuse des prescriptions d'antidépresseurs

Les Québécois sont de grands consommateurs d'antidépresseurs. En fait, le nombre d'ordonnances d'antidépresseurs remboursées par la Régie de l'assurance maladie du Québec a plus que doublé depuis l'an 2000.

Seulement l'an dernier, on remarque une augmentation de 15%. La facture est énorme pour le gouvernement : 115 millions de dollars pour près de 6 millions d'ordonnances, seulement pour 2007.

Il faut dire que la Régie de l'assurance maladie du Québec paie la facture des personnes âgées, des prestataires de l'aide sociale et des salariés qui n'ont pas accès à un régime privé d'assurance.
Les problèmes de santé mentale affectent de nombreux Québécois. Les statistiques montrent qu'au cours des dix dernières années, on constate une augmentation de 150% de l'absentéisme pour cause de problèmes de santé mentale.

Vous jugez avoir reçu une prescription d'antidépresseurs trop facilement et vous souhaitez témoigner à cet effet? Écrivez-nous à lcn@tva.ca.

Lire aussi: Hausse des ordonnances d’antidépresseurs au Québec

No comments: