There was an error in this gadget

Thursday, 10 January 2008

LA SCIENCE EN FOLIE

Très heureux de constater que certains journalistes commencent à dénoncer ouvertement l’épidémiologie – cette ‘’science’’ des statistiques avec lesquelles on est capable de faire dire n’importe quoi tout en prenant soin de mentionner les mots magiques ‘’peut causer’’. On ne la dénoncera jamais assez.

Cette ‘’science’’ est rendue une vraie machine à générer des revenus pour les chercheurs. Ils n’ont qu’à produire une étude sur un sujet d’actualité, tirer des conclusions boiteuses quelconque, mentionner que l’étude n’est pas concluante donc d’autres études sont nécessaires et attendre les fonds pour recommencer l’exercice. Les fonds proviennent souvent de l’industrie pharmaceutique qui a tout intérêt de subventionner les chercheurs qui sont prêts à faire dire n’importe quoi aux chiffres pour plaire à leurs bailleurs de fonds. Par la suite, les lobbyistes des groupes alliés avec l'industrie pharmaceutique se servent de cette panoplie d'études pour faire des pressions auprès des instances politiques. Ces derniers qui n'ont ni le temps, ni les connaissances pour décortiquer la vérité de la fiction, cèdent aux pressions et voilà comment qu'on arrive à légiférer sur des bases ni scientifiques, ni logiques.

Nous avons commenté cette étude ici. Voici maintenant un extrait de l’article de M. Martineau.

La science en folie

Richard Martineau Journal de Montréal 10/01/2008 06h01

Hier, l'Agence France-Presse publiait les résultats d'une étude affirmant qu'il existe un lien inquiétant entre le tabagisme et le risque de suicide.

Eh oui: non seulement le tabac donne le cancer, assèche la peau et diminue notre tonus pénien, mais il nous donnerait envie de nous jeter en bas d'un pont!

Une équipe de chercheurs allemands a suivi 3000 résidants de Munich pendant trois ans et demi. Cette étude, disent-ils, leur a permis de se rendre compte que plus on fume, plus on a des pensées suicidaires...

Je suis désolé, mais si cette étude est scientifique, moi, je suis président du Congo.

La tête à Papineau

Pas besoin d'avoir fait un post-doctorat en physique nucléaire pour se rendre compte que cette étude ne tient pas debout deux secondes. Ce n'est pas le tabac qui pousse aux suicides, voyons, c'est l'inverse!

Plus on a des tendances suicidaires, plus on est angoissé. Et plus on est angoissé, plus on fume!
Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre ça...

Chaque semaine, on est bombardé d'études bidons qui ne prouvent strictement rien.

On établit des liens entre n'importe quoi, l'obésité et la tendance à se gratter les fesses, l'alcoolisme et le fait d'être gaucher ou droitier...

Je suis sûr que si je posais une série de questions à 3000 personnes, j'arriverais à toutes sortes de conclusions intéressantes.

Je découvrirais que les gens qui se brossent les dents deux fois par jour ont plus tendance à croire au Père Noël que ceux qui se les brossent seulement une fois, que les gars qui portent à gauche sont meilleurs aux échecs que ceux qui portent à droite, que les femmes rousses de 45 ans nées sous le signe du Lion ont plus de difficulté à faire des stationnements parallèles que les nains prématurés nés sous le signe de la Vierge... Ça prouverait quoi? Strictement rien.

C'est fou les conneries qu'on nous balance sous le couvert de la science...

No comments: