There was an error in this gadget

Wednesday, 29 October 2008

LA VRAIE ÉPIDÉMIE


À force de se faire rentrer la santé dans la gorge, nos enfants vont finir par se révolter. J'ai hâte de les voir à 18 ans : ils vont tellement être écœurés d'entendre parler de nutrition qu'ils vont prendre les tavernes et les tabagies d'assaut. S’exclame avec raison Richard Martineau dans son article Malades de santé du Journal de Montréal d’aujourd’hui.

Heureusement qu’il existe encore des journalistes qui de temps en temps brassent un peu les esprits qui sont possédés par la rectitude politique. Mais pourquoi faut-il se rendre jusqu’à des tels extrêmes pour qu’on réagisse?

En effet, le sens du jugement a dans bien de cas cédé sa place à l’excès de zèle et la rectitude politique de tous ceux et celles qui se proclament sauveurs de notre vie et de celle de nos enfants. L’expression populaire ‘’trop c’est comme pas assez’’ est très à propos dans le cas précis où certaines écoles ont décidé de totalement proscrire les friandises à distribuer aux élèves lors de la fête de l’Halloween. Mais peut-on vraiment blâmer les responsables de ces écoles lorsque le gouvernement lui-même donne le ton général lors des diverses campagnes qu’il subventionne contre la malbouffe et crée ainsi une paranoïa dans l’esprit des gens qui n’ont pas appris à penser par eux même et suivent la ligne directrice à la lettre qu’elle soit erronée ou juste.

Il n’y a pas pire épidémie que l’incapacité de se servir de son esprit critique. Il va sans dire que les dangers qui guettent toute société infligée de ce mal sont de loin plus grands que quelques carries ou livres en trop.

Lire l’article de M. Martineau : Malades de santé

No comments: