There was an error in this gadget

Sunday, 26 April 2009

LETTRE DE C.A.G.E. AU MINISTRE DE LA SANTÉ YVES BOLDUC

Docteur Yves Bolduc
Ministre de la Santé et des Services sociaux
1075, chemin Sainte-Foy, 15e étage
Québec (Québec) G1S 2M1

Objet : Projet de loi du ministère de la Santé et des Services sociaux sur l’interdiction de l’usage du tabac dans la voiture privée en présence de mineurs.

Monsieur le ministre,

Nous avons pris connaissance de votre projet de loi aux fins d’interdire l’usage du tabac en voiture en présence de personnes mineures.

En premier lieu, nous tenons à vous mentionner que nous sommes tout à fait d’accord que fumer en présence des enfants peut leur causer de l’irritation et de l’inconfort. Ainsi, la plupart des parents ont pris la décision de ne pas les soumettre à la fumée. Nous croyons que ceci est tout à fait correct tant que cette décision est basée sur leur propre jugement et sur l’avis du pédiatre de l’enfant, puisque la fumée secondaire peut empirer l’état de santé de certains enfants malades.

Dans un contexte du cas par cas, il existe déjà des lois bien implantées pour protéger les enfants de la négligence parentale et qui sont beaucoup plus sévères qu’une simple contravention lorsque la santé de l’enfant est sérieusement compromise. Cependant, voter une loi qui vise la collectivité et qui n’a que comme seul appui l’épidémiologie biaisée et non concluante serait, à notre avis, très irresponsable et irréfléchi.

En effet, le Québec ne devrait pas davantage se voter une loi interdisant de fumer en voiture que des lois contre des pratiques réellement dangereuses, comme par exemple interdire à un parent de promener son enfant en voiture lorsque la visibilité est réduite ou que la chaussée est glissante, ou encore de permettre à son enfant de manger de la malbouffe, de le laisser traverser la rue avant un tel âge, de s’occuper de son enfant malgré qu’on est soi-même porteur d’un virus, de le laisser jouer dehors sans surveillance ou de le faire sortir de la maison lors des périodes de smog, pour ne nommer que quelques-uns des nombreux risques que des parents tout à fait normaux prennent au nom de leurs enfants dans la vie de tous les jours.

Des lois répressives basées sur la rectitude politique et sur la chasse aux sorcières dans le but de se donner bonne conscience finissent par avoir des résultats tout à fait contraires à ceux recherchés. Voir à cet effet la mise en garde du Professeur Robert Molimard, expert tabacologue, sur le lien suivant (1).

D’ailleurs, Statistique Canada rapporte que le taux du tabagisme stagne au Canada (2) depuis 2005, année où le Québec et l’Ontario ont adopté des lois anti-tabac draconiennes. De plus, et comme vous le savez certainement, la contrebande est devenue un fléau incontrôlable et les mêmes mineurs qu’on tente de « protéger » avec des lois qui envahissent la vie privée se procurent des cigarettes et autres produits du tabac auprès des contrebandiers et ce, avec une facilité déconcertante et à une fraction du prix légal.

Par la présente, nous sollicitons donc respectueusement une invitation aux tables de réflexion à ce sujet afin d’exprimer les avis et les revendications de nos membres.

Dans l’attente de votre invitation, nous vous prions d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Iro Cyr
Vice-présidente de CAGE


1) http://cagecanada.homestead.com/AnalyseCritiqueMolimard.html
2) http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidie ... 5b-fra.htm

No comments: