There was an error in this gadget

Monday, 6 April 2009

DANS L'ATTENTE DE MOURIR...EN TOUTE SÉCURITÉ


Voici un exemple parfait d’une société qui favorise la sécurité (réelle ou utopique) à la liberté et à la dignité humaine.

Les personnes âgées autonomes, résidentes des foyers privés, sont soumises par la loi à des règlements dignes de ceux destinés aux enfants préscolaires sous le seul prétexte que c’est pour leur bien. En évoquant l’absence de préposés qualifiés (sic) tels que ceux des CHSLD pour justifier ces règlements, ces personnes âgées, mais entières tout de même, sont ainsi réduites à être tout à fait dépendantes des préposés qui en ont soin, condition qui les soustrait de toute motivation de continuer de s’occuper d’elles même dans la dignité et le respect selon le degré d’autonomie de chacune.

Les bureaucrates versent encore dans la généralisation en considérant que les responsables de ces résidences privées sont trop bêtes pour juger ce que chaque résident est capable d’accomplir par lui-même et on dicte ainsi des lois applicables à tout le monde, autonome ou pas, lucide ou pas, sous le soin des gens responsables ou pas. Les bureaucrates se déchargent ainsi de tout effort supplémentaire de faire un suivi régulier pour détecter les abus et assurer le bien-être de nos ainés et on remplace celui-ci par des cadenas pour ne pas accéder à l’armoire qui contient les médicaments, la salle de lavage ou les marches qui mènent au sous-sol.

Un parking pour personnes en attente de mourir en toute sécurité quoi !

Pour quand le jour que le gouvernement va rentrer dans nos maisons privées et nous exiger les mêmes règlements en tant qu’aidant naturel d'un parent qu’on maintient à domicile ?

Des règles plus strictes dans les résidences privées

No comments: