There was an error in this gadget

Thursday, 23 June 2011

INSOLITE : CHASSE AUX SORCIÈRES À L'ANCIENNE LORETTE

La ville de l’Ancienne Lorette imite désormais quelques municipalités du Canada anglais et interdit de fumer dans les parcs et les espaces verts selon la source interne des nouvelles de Québécor, le QMI.

L’article en question (lien ici-bas) nous rapporte que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise que les espaces sans fumée protègent les non-fumeurs des effets néfastes de la fumée, elles n’affectent pas l’économie, et elles incitent les fumeurs d’arrêter de fumer. En plus, elle avance que le tabagisme passif provoque plus de 600 000 décès prématurés par année dans le monde, et dans près du tiers des cas ce sont des enfants qui en sont victimes.

Pour faire passer les interdictions de fumer dans les parcs de l’Ancienne Lorette, on a eu recours à beaucoup de rhétorique. La rhétorique est un discours qui fait davantage appel aux émotions et aux sentiments et il est, hélas, facile d'obtenir ce qu'on veut de la part d'un peuple qui est dominé par ses émotions. Est-ce que le discours qu'on nous sert dans cet article approche un si peu soit-il la réalité ? Examinons ce qui en est :

Primo, des études effectuées par des professionnels en toxicologie qui déclarent aucun conflit d’intérêts, ont estimé que dépendamment de la substance en question, il faudrait entre 1250 et 1,000,000 de cigarettes fumées simultanément dans une pièce enfermée de 100m cubes et sans aucune ventilation, pour dépasser les seuils d’exposition acceptables pour l’être humain avant que cela devienne un risque pour la santé (voir le tableau à la page 5 de ce lien http://www.forces.org/evidence/download/ntp915c.pdf ) . Peut-on seulement imaginer à combien de cigarettes simultanément allumées on peut exposer un individu dans un parc sans aucun souci pour sa santé ?

Secundo, malgré ce qu’ils essaient de nous faire avaler, l’économie de l’industrie de l’accueil fut affectée à des niveaux plus ou moins différents suite aux interdictions de fumer et ce partout où des telles interdictions ont eu lieu. L’état du Nevada, dont l’industrie de l’accueil a essuyé des pertes substantielles, a d’ailleurs allégé sa loi anti-tabac pour permettre désormais de fumer aux endroits où on sert de la nourriture.  http://www.rgj.com/article/20110617/NEWS07/110617027/1002D’autres pays comme le Venezuela, la Croatie et la Bulgarie ont totalement abolit leurs lois respectives. La Hollande permet maintenant de fumer dans les petits bars et bistros qui n’engagent pas du personnel et plusieurs comtés américains ont d’une façon ou d’une autre allégé leur loi pour la rendre plus favorable à l’économie.


Tercio, contrairement aux dires de l’OMS, le taux de tabagisme est demeuré inchangé et a même augmenté à plusieurs endroits où des interdictions draconiennes telles qu’on les connaît au Québec furent implémentées. Le Québec ne fait pas exception. Tandis-ce que le taux de tabagisme dans l’année de l’interdiction en 2006 était de 20%, il était de 21% en 2009, et de 20% au courant de la première partie de 2010 http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/tobac-tabac/research-recherche/stat/_ctums-esutc_prevalence/prevalence-fra.php


Pour ce qu’il est des enfants dont le tiers sont supposément emportés par la fumée secondaire, rien de plus absurde. Certes qu’il y a des enfants chez qui les crises d’asthme sont exacerbées par la fumée du tabac, mais généralement, tout comme on protège les enfants allergiques au lactose et aux arachides. la majorité des parents ont assez de jugement pour ne pas soumettre leurs enfants intolérants à la fumée du tabac à des endroits où la fumée est intense.  D'ailleurs, peut-on vraiment  trouver de la fumée intense dans les grands espaces verts du Québec ?  Pour le reste, lorsqu’on considère que cela prend un minimum de 20 ans pour un gros fumeur de peut-être contracter une maladie reliée au tabac et en mourir, combien d’années cela prend-il pour compromettre la santé d’un non-fumeur (adulte ou enfant) qui sent de la fumée des milliers de fois plus diluée lors d’une occasionnelle ou même régulière visite au parc ?


Les journalistes qui ont rapporté les dires de l’OMS, auraient eu intérêt de sauver leur crédibilité en faisant un peu de recherche avant de rapporter des telles aberrations sous la rubrique ‘’Santé’’. La section ‘’Insolite’’ aurait été plus appropriée. Tant qu’à nous, nous l’aurions volontiers classé sous la rubrique ‘’Chasse aux sorcières’’.

On ne fume plus dans les parcs à L’Ancienne-Lorette

3 comments:

Anonymous said...

Mais voyons donc! C'est carrément ridicule. Pour quand l'interdiction de manger des burgers en public? Je n'en reviens simplement pas. J'espère que les gens feront fi de cette loi et fumeront pareil.

Anonymous said...

Franchement! Je suis scandalisée devant autant de manque de jugement de la part du maire! Est-ce qu'il va aussi interdire les voitures de circuler dans ses rues pour éviter la pollution?

Anonymous said...

C'est rendu que les hautes instances des villes et municipalités vire fou avec la cigarette. Ils ce laissent dupé par les pharmaceutiques. Je ne crois pas que la ville d'Ancienne Lorette ou tout autre coupe la pelouse des parcs avec des moulins a gazons électrique ou bien celles tractés par l'humain, pourtant je sais très bien que si je respire les gaz que projette toute cette machinerie dans un endroit clos je crève après quelques minutes, mais avec des fumeurs dans ce même endroit, personne sur terre ne peu prédire combien de décennies je survivrai, je ne valorise pas le fait que fumer est bon pour la santé, mais faudrait pas devenir fou avec tout cela. C'est donc dire qu'il y a des gens qui n'ont encore rien comprit au sujet de la cigarette. C'est pourtant clair, les organismes anti-fumeur s'en met plein les poches avec des subventions des compagnies pharmaceutiques pour promouvoir les produits antitabac qui ne fonctionne pas a long terme, alors ont recommence encore et encore et les pharmaceutiques eux empochent des milliards sur le dos de la société, oui les assurances paies les frais pour tout ces produits mais qui paie les assurances en bout de ligne?
Réveillez-vous s.v.p. Quand vous verrez une personne d'un certain âge fumer réfléchissez a ce que la médecine dit au sujet que fumer tue. Pourquoi y aurait-il exception avec certaine personne? La cigarette tue ou ne tue pas? Si un fumeur peu vivre jusqu'a plus de 80 ans comment cette même cigarette peu-t-elle être dangereuse dans la nature au 4 vents?
Il y a une chose d'important qu'il faut avoir en tête, l'argent mène le monde aujourd'hui, il y a des familles qui se brisent pour quelques milliers de dollar d'héritage et si un individu peu tuer pour une pognée de $$$ dite moi pour des milliards ce que les gens pourraient bien faire.