There was an error in this gadget

Tuesday, 26 April 2011

LE CHOCOLAT: FRIANDISE POUR SE DÉLECTER LE PALAIS OU MÉDICAMENT?

Ariane Krohl de La Presse a publié une chronique sur l’excès de zèle de nos élus qui, non contents d’avoir imposé leur choix de menu dans les cafétérias de nos écoles, ils étendent leurs politiques jusqu'à en imposer des choix aux citoyens en général, prétextant le motif du bon exemple à donner.

En effet, les étudiants qui jusqu’ici récoltaient des bons profits pour leurs activités par l’entremise de la vente de chocolat, se trouvent maintenant obligés de vendre du chocolat noir qui n’est nullement populaire auprès de la population, voyant ainsi leurs campagnes de financement sérieusement compromises.

Nous avons fait des recherches sur la différence entre le chocolat noir et le chocolat au lait et nous avons été stupéfaits de découvrir qu’au point de vue énergétique, il n’y en avait presque pas.

100 g de chocolat au lait apportent 550 calories, 5 g de protides, 34 g de lipides et 56 g de glucides.

100 g de chocolat noir apportent 519 calories, 7 g de protides, 27 g de lipides et 62 g de glucides

Du point de vue énergétique il n’y a là absolument rien pour faire un drame, tout le monde en conviendra.

Nous avons cependant appris que la présence du lait dans le chocolat au lait inhibe les effets bénéfiques des polyphénols du cacao. Certaines études qualifient ces bénéfices comme suit :

- Ils diminuent la mortalité cardio-vasculaire
- ils améliorent le fonctionnement de l’endothélium
- ils réduisent la pression sanguine
- ils améliorent le profil lipidique et diminuent la sensibilité des LDL à l’oxydation
- ils suppriment les facteurs inflammatoires
- ils améliorent les performances cognitives
- ils pourraient augmenter l’espérance de vie
- ils stimulent l’immunité
- ils inhibent la croissance de cellules cancéreuses

Si on en croit ces études, il devient évident que malgré que du point de vue énergétique le chocolat au lait n’est pas très différent du chocolat noir, ce dernier semble avoir beaucoup de bénéfices pour la santé. À partir de cette information, la question se pose : mangeons-nous du chocolat pour le goût et le plaisir ou le consommons-nous en tant qu’aliment avec les qualités rapprochant celles d’un médicament? Si le goût du chocolat noir déplait à une majorité des gens et que les ventes du chocolat ont diminué au point de ne plus suffire à financer les activités étudiantes, force est de constater que la plupart des gens le mangent pour le plaisir. Tant que le chocolat au lait est comparable au chocolat noir avec certains bénéfices en moins, on s’entend, où est le problème à ce qu’on continue de permettre aux étudiants de vendre du chocolat au lait? Ceux qui veulent consommer du chocolat noir pour ses nombreux bénéfices, ils n’ont qu’à se le procurer à leur pharmacie de quartier. Pour le reste, laissons aux étudiants la possibilité de bien mener une campagne de financement qui rapporte. 

Chocolat hors la loi

No comments: