There was an error in this gadget

Wednesday, 16 September 2009

LETTRE ENVOYÉE PAR C.A.G.E. À LA MINISTRE DES TRANSPORTS

Dans le présent contexte économique où la gestion du temps joue un rôle important dans la compétitivité de la société québécoise, nous trouvons tout à fait irresponsables et irréfléchies les recommandations que certains font au ministère en ce qui a trait à une interdiction future du dispositif à mains libres au volant.

En effet, plusieurs citoyens, pour économiser temps et argent, se servent de leur téléphone de véhicule pour mener à bien leurs affaires et pour toutes urgences et imprévus. Interdire totalement aux citoyens ce moyen que la technologie moderne a mis à leur disposition pendant tant d’années causerait de sérieux inconvénients à plusieurs en échange de bénéfices hypothétiques et non concluants qu’une telle législation pourrait apporter.


Des distractions au volant il y en a plusieurs comme par exemple discuter avec les passagers, lire les panneaux routiers, écouter la radio, boire, fumer ou grignoter. Doit-on les éliminer une par une selon l’intensité de pression que chaque groupe d’études ou d’intérêt emploie et qui n’a mieux à faire de son temps que de trouver des moyens pour embêter le peuple de plus en plus?

Les forces de l’ordre ont peine à faire respecter la loi actuelle en ce qui a trait aux téléphones cellulaires, alors qu’est-ce qui fait croire à ces bien-pensants qu’une loi davantage restrictive sera plus respectée ? Dans la réalité, de telles interdictions risquent d’être largement ignorées car elles font fi des vrais besoins du peuple en quête de solutions pratiques et accommodantes dans sa vie effrénée de tous les jours. Aussi, ajouter une interdiction impopulaire à une réglementation routière déjà lourde risque d’avoir comme malheureux résultat que les règles vraiment importantes pour la sécurité routière soient également et délibérément ignorées par les citoyens ce qui mettrait incontestablement leur vie et la vie d’autrui à des dangers réels.

No comments: