There was an error in this gadget

Wednesday, 18 July 2012

DEPUIS 2005 LE TAUX DE TABAGISME STAGNE AU QUÉBEC


Matière à réflexion sur des opinions tout à fait différentes par rapport au succès des lois répressives contre le tabagisme.   D'une part celles qui sont irréfléchies et incohérentes  des lobbyistes anti-fumeurs québécois et d'autre part, l'opinion réfléchie du tabacologue français le Pr. Robert Molimard qui, selon ce qu'on observe, s'avère vraie même au Québec :

Une lettre ouverte à La Presse envoyée par MM Couillard et Rochon, exprime le désir de ces deux anciens ministres de la santé de renforcir  la loi anti-tabac québécoise. 

'' La Loi de 2005 a étendu l'interdiction de fumer aux restaurants, aux bars et aux cours d'école en plus de faire disparaître les étalages multicolores et proéminents de produits du tabac dans les points de vente. Grâce à un ensemble équilibré de mesures incitatives et coercitives, la norme sociale en regard de la consommation du tabac a changé»  nous informent-ils. 

Pourtant cet ''ensemble équilibré de mesures'' a plutôt déséquilibré la cadence de la baisse  du tabagisme qui se poursuivait depuis  deux ou trois décennies.   

En effet, Mme Flory Doucas  de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac rapporte que  '' Depuis 2005, le tabagisme ne recule pas avec le même élan. Le taux de tabagisme stagne, ayant diminué de seulement 1,1 % en cinq ans. » 

N'est-ce pas alors que le Pr. Molimard avait tout à fait raison lorsqu'il nous mettait en garde contre les effets pervers des lois trop répressives dénuées de toute compréhension de la psychologie de l'être humain? 

"Mais le plus grave, pour qui se préoccupe de la santé des fumeurs, est que ces mesures drastiques se montrent contreproductives vis-à-vis du tabagisme. Les ventes officielles de tabac augmentent, sans que baisse la contrebande. La prévalence du tabagisme des jeunes s'accroît. Les consultations de tabacologie sont désertées. Les DIU de tabacologie n'attirent plus les étudiants. Par défense identitaire, les fumeurs se replient dans un "tabagisme retranché". Ils deviennent inaccessibles aux messages de santé publique."

Mais que veulent nos anti-fumeurs québécois?  Exactement ce qu'il ne faut pas faire -  renforcir davantage la loi anti-tabac et ainsi rendre les fumeurs complètement fermés et même révoltés contre les instances de la santé publique.  La bêtise humaine n'a décidemment pas de frontière! 

No comments: