Thursday, 22 August 2013

RECETTES DES BARS AVANT ET APRÈS LES INTERDICTIONS DE FUMER



Notre commentaire au gouvernement sur les recettes des bars avant et après  les interdictions de fumer .
 

3e commentaire 

Je vous rappelle encore que C.A.G.E. est un organisme sans but lucratif, sans aucun employé et sans financement ni gouvernemental ni corporatif. 

J'écoutais la session audio de l'étude sur la loi anti-tabac et une députée a interpellé M. Renaud Poulin de l'association des bars en lui disant que les recettes des bars n'avaient pas baissé depuis les interdictions de fumer de 2006.  Ceci est faux.  Les recettes des bars affichaient comme suit jusqu'en 2010:

Selon les chiffres de Statistiques de Canada rapportés par le MAPAQ que vous pouvez consulter ici http://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Statistiques/Statistiques_2010/RecettesdelaRestauration2000-2010.xls ,  en 2005, un an avant la loi anti-tabac, les débits de boissons au Québec généraient des revenus de l’ordre de 775 000 000 $.  En 2007, tout juste un an après la loi anti-tabac et un an avant la récession, ils ont baissé à 700 000 000 $ .  En 2009 et 2010 ils semblent s’être stabilisés à 705 000 000 $.  Une différence de 70 000 000 $ comparé à l’année avant la loi anti-tabac.

J'espère que ces chiffres seront utiles à la commission d'études pour constater que les bars du Québec se remettent très mal de la loi anti-tabac et ce pendant que leurs prix ont été ajustés en conséquence pour compenser les pertes des revenus suite à la loi anti-tabac.  Prétexter le contraire est de vraiment jouer  l'autruche et n'avoir aucun égard vis à vis les commerçants des débits de boissons. 

Je demeure toujours disponible pour faire partie de ces consultations. 

Merci
Iro Cyr
Vice-présidente
C.A.G.E.

1 comment:

Mitus Mita said...

This article is mind blowing. When I read this article, I enjoyed.

Bay area IT service