There was an error in this gadget

Wednesday, 25 April 2012

UN RÉPIT POUR LES DÉBITS DE BOISSON ET RESTOS


Selon les chiffres de Statistiques de Canada rapportés par le MAPAQ que vous pouvez consulter ici http://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Statistiques/Statistiques_2010/RecettesdelaRestauration2000-2010.xls ,  en 2005, un an avant la loi anti-tabac, les débits de boissons au Québec généraient des revenus de l’ordre de 775 000 000 $.  En 2007, tout juste un an après la loi anti-tabac et un an avant la récession, ils ont baissé à 700 000 000 $ .  En 2009 et 2010 ils semblent s’être stabilisés à 705 000 000 $.  Une différence de 70 000 000 $ comparé à l’année avant la loi anti-tabac.  Est-ce surprenant que le gouvernement du Québec qui ne souffle mot de ces statistiques révélatrices du dommage que les bars ont subit suite à la loi anti-tabac, envisage de leur offrir désormais un répit? 

En effet, le projet de modernisation de la Loi sur les permis d'alcool du gouvernement du Québec, si approuvé, permettrait aux titulaires de permis de restaurant, de traiteur ou de bar, d’emporter la bouteille de vin entamée et achetée à l’établissement. 
Aussi, si ces changements sont adoptés,  les mineurs accompagnés d’un adulte pourraient désormais demeurer sur la terrasse d’un bar jusqu’à 23h.

Nous saluons le gouvernement pour ces initiatives, cependant nous sommes profondément déçus que rien n’a été prévu pour permettre d’emporter leur consommation  aux personnes qui doivent sortir dehors ou dans les endroits désignés pour aller fumer.  Pour la même raison qu’on leur permet d’emporter leur consommation à la toilette,  ceci préviendrait le risque de devenir victime de la drogue du viol et autres substances introduites dans les verres laissés sans surveillance. 

Il y a d’autres changements proposés dans la reforme de la loi sur l’alcool que vous découvrirez en lisant l’article de Canoë Rapportez votre vin à la maison

En somme, nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Québec fait fi pour l’instant de la direction prohibitionniste que l’O.M.S. veut imposer en matière d’alcool  et reconnait que certains changements s’imposaient pour suivre l’évolution de notre société. 

No comments: