There was an error in this gadget

Tuesday, 2 November 2010

UNE P'TITE CUILLÉRÉE D'HÉROÏNE AVEC VOTRE REPAS ?


À la lumière du projet de stratégies mondiales visant à réduire l’usage nocif de l’alcool orchestré par l’OMS qu’on peut lire au http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA63/A63_13-fr.pdf on commence déjà à nous bombarder avec des études de nature à faire appel à nos émotions plutôt qu’à notre intellect.

La dernière étude qui a vu le jour en est une qui nous parvient de l’Angleterre et prétend que l'alcool est plus nocif que l'héroïne ou le crack.
Le Professeur David Nutt, un des auteurs de l’étude, a déclaré à la BBC que dans l'ensemble, l'alcool est la drogue la plus nocive car son usage est très répandu. Il justifie ceci sur le fait que malgré que le crack est plus addictif que l'alcool, il y a des centaines de milliers de personnes qui ne reculeront devant rien pour en obtenir lorsqu’ils ont envie de boire et portent ainsi préjudice à la société. Il poursuit en nous mettant en garde qu’il était important de faire la distinction entre la nocivité individuelle et la nocivité collective.

Si on se fie sur la philosophie qui a permis au Pr. Nutt de déclarer l’alcool plus nocif que l’héroïne ou le crack, nous pourrions conclure qu’il serait préférable à l’individu d’avoir recours à l’héroïne ou le crack pour son ‘’buzz’’ plutôt qu’à l’alcool, au nom du bien-être de la collectivité qui en serait ainsi moins perdante ! Alors chers parents, la prochaine fois que vous surprenez votre adolescent en train de siroter une bière, offrez-lui donc une dose ou deux d’héroïne. Après tout que vaut l’individu si la société est mal en point?

Soit-dit en passant le Pr. David Nutt mène en parallèle une équipe de chercheurs à l’Imperial College à Londres, qui est sur le point de mettre en marché un substitut à base de substances tels que les benzodiazépines dont en contient le très connu médicament Valium. Ce substitut à l’alcool provoquerait un sentiment de bien-être sans conduire à l'ivresse! En outre, il serait possible d’éliminer ses effets par l'ingestion d'une pilule qui permettrait d’éliminer la gueule de bois du lendemain. Conflit d’intérêt flagrant? Tirez-en vos propres conclusions !

No comments: