There was an error in this gadget

Wednesday, 24 March 2010

LA PROHIBITION ENGENDRE LA VIOLENCE


Pour évaluer les résultats de l’étude qui nous parvient de la Colombie Britannique à l’effet que la prohibition engendre la violence, nul besoin d’un doctorat en criminologie ou sociologie. Nous n’avons qu’à tirer des leçons des expériences passées.

La prohibition de l’alcool aux E.U. a causé une augmentation des crimes et des homicides et ceci est très bien documenté dans les livres d’histoire. D'ailleurs le bon sens nous dicte qu’il ne peut y en être autrement. Tant qu’il y aura une demande pour des substances psychotropes, il s’y trouvera toujours quelqu’un qui se fera un ‘’devoir’’ de les fournir et il y aura toujours une guerre féroce pour acquérir le contrôle de ce marché illicite. Les Hells Angels ont été éliminé au Québec, est-ce que ceci a enrayé la drogue pour autant ? Non, ceci a seulement causé une réorganisation du marché avec les conséquences que nous avons décrit dans notre article du 11 mai 2009 que vous pouvez lire
ici.

Il est grand temps que nos élus se déterrent la tête du sable et légalisent certaines substances comme la marijuana. Non seulement il y aura diminution de violence mais cela désengorgerait nos prisons pour y accueillir les vrais criminels tout en permettant de fournir des substances de qualité moins douteuses que celles qui circulent dans la rue, à ceux qui vont en consommer peu importe qu’elles soient légales ou pas.

Moins de drogue, plus de violence?

No comments: