There was an error in this gadget

Tuesday, 23 September 2008

LETTRE À M. HARPER

Suite à la promesse électorale de M. Harper de s’attaquer aux produits de tabac destinés aux jeunes tel que les cigarillos aromatisés, nous lui avons fait parvenir une lettre exprimant notre point de vue à cet effet qui lisait comme suit :

Cher M. Harper,

Au lieu des promesses électorales qui n'auront aucun effet, comme celle de rendre illégale la vente de cigarillos à l'unité et stopper toute publicité qui est destinée aux enfants (quelle publicité?), qu'attendez-vous pour faire vraiment quelque chose de concret contre le tabagisme infantile comme instaurer un âge légal pour fumer par exemple?

Des jeunes peuvent fumer des cigarettes ou cigarillos en toute impunité devant leurs cours d'école aussi jeune que 11 ou 12 ans sans que personne puisse les en empêcher, pendant que dans certaines provinces les parents de ces mêmes enfants risquent des amendes s'ils fument en présence de leur progéniture -- fumeuse ou pas -- dans leur auto ! Ceci est tout à fait illogique voir même absurde, vous en conviendrez. Vous n'êtes pas sans savoir M. Harper, que les jeunes les achètent entre $6.00 et $15.00 le carton auprès des contrebandiers ou ils les obtiennent de leurs frères, sœurs et amis plus vieux qu'eux. En quoi mettre davantage de restrictions aux commerçants légitimes et les compagnies de tabac empêchera les enfants de fumer ? L'économie de plusieurs secteurs a été sévèrement touchée par les mesures draconiennes anti-tabac sans pour autant faire baisser le tabagisme d'un si peu soit-il d'après les
dernières données de Statistiques Canada. À part d'un gros problème de contrebande, qu'est-ce que la société a gagné en cédant constamment aux groupes de pression anti-tabac qui n'ont qu'une vision monofactorielle de l'enjeu ?

Le Journal de Montréal a publié la lettre à la page 25 de son édition du 22 septembre 2008, mais dans une version beaucoup plus condensée qui a perdu quelque peu de son message.

Le 23 septembre 2008, le Journal de Montréal a une fois de plus publié une série d’articles sur la consommation de tabac bon marché auprès des jeunes, qui illustre tout à fait le message que nous avons tenté de transmettre au premier ministre : En quoi mettre davantage de restrictions aux commerçants légitimes et les compagnies de tabac empêchera les enfants de fumer ?

Extraits de Cigarettes de contrebande Un fléau près des écoles

Plus de 12000 mégots de cigarettes ont été recueillis autour de 75 écoles secondaires de plusieurs régions du Québec.

De ce nombre, plus de 4300, soit 36%, provenaient de cigarettes illégales, soit 1% de plus que ce que révélaient les résultats d'une étude similaire l'an dernier.

Si l'étude semble démontrer que la vente de cigarettes illégales augmente, la proportion de mégots de produits illégaux retrouvés autour de quatre écoles secondaires de la région de Châteauguay atteint un taux particulièrement élevé, soit 86%.

No comments: