There was an error in this gadget

Monday, 4 June 2012

L'OFFENSIVE DE L'INDUSTRIE ANTI-TABAC

Mise à jour 6 juin 2012.  Lire aussi l'excellent article sur le même sujet dans airneuf.org  Ingérence de l'industrie : quand Big Tobacco fait la leçon à Big Pharma



Si on juge le contenu de l'article Comment le lobby du tabac a subventionné des labos français paru dans lemonde.fr par le paragraphe qui nous réfère au discours qu'une déléguée de C.A.G.E. a livré au nom du Pr. Robert Molimard, cela en dit long sur le sérieux de la recherche que les journalistes ont effectué avant de rédiger leur article !



'' En janvier 2009, il sera invité à en parler aux côtés de plusieurs ex-consultants ou proches de l'industrie du tabac lors d'une conférence contre la prohibition du tabac, organisée à Bruxelles par le réseau The International Coalition Against Prohibition (TICAP). Alerté par trois organisations antitabac, le Parlement européen qui devait accueillir cette conférence dans ses murs l'interdira à la dernière minute. Elle aura néanmoins lieu dans un hôtel tout proche...''

Le professeur Molimard fut invité à cette conférence par l'organisme C.A.G.E. qui n'a aucun lien avec l'industrie du tabac et prétendre le contraire relève de la diffamation. Dans sa grande sagesse et sachant à quel point les anti-fumeurs étaient en quête d'une telle occasion pour le discréditer, il a préféré faire lire son message par une déléguée de C.A.G.E. plutôt que de faire acte de présence à une conférence ''maudite'' par le fait même qu'elle défiait le dogme anti-tabac.


Est-ce qu'on pouvait compter parmi les autres délégués à la conférence des individus qui à un certain moment de leur carrière avaient reçu une rémunération pour faire des recherches sur le tabac? Nous ne le connaissons pas tous personnellement pour être au courant du moindre petit détail de leur passé, mais cela peut effectivement être le cas pour certains délégués quoi que nous sommes absolument certains que les organisateurs pour leur part n'avaient aucun lien avec l'industrie du tabac. Mais la vraie question qu'on doit se poser est, si cela est vraiment un crime d'accepter des fonds de l'industrie du tabac (surtout dans une époque où ce n'était pas encore un péché mortel) tant que la recherche reste intègre.


Le Professeur Molimard a pour sa part reçu une aide financière de Philip Morris dans les années 90 pour maintenir son laboratoire de recherche sur le tabac. En quoi est-ce que cela l'a empêché d'orienter sa carrière vers la recherche des méthodes efficaces et humaines pour aider les fumeurs à abandonner leur tabagisme? Sa feuille de route et ses deux livres consacrés à la cessation du tabac témoignent de sa position on ne peut plus claire contre le tabagisme. En quoi cela a bénéficié aux compagnies de tabac? Il est fondamentalement anti-tabac, mais ne base ses croyances que sur la vérité et son expérience en la matière. Les anti-fumeurs modernes auraient tout intérêt à tirer des leçons d'humanisme et d'intégrité de lui.


D'ailleurs pourquoi est-il acceptable et politiquement correcte pour un chercheur de recevoir des fonds de l'industrie pharmaceutique qui a tout intérêt de dénormaliser les fumeurs dans le but à peine voilé de les forcer d'arrêter de fumer? Et ceci seulement après leur avoir inculqué à coups de marteaux sur la tête pendant au moins deux décennies qu'ils sont trop dépendants pour cesser sans médication (parfois très dangereuse et souvent très dispendieuse)? Pourquoi ce deux poids deux mesures? Serait-ce que plusieurs anti-fumeurs sécurisent leur carrière par les fonds de l'industrie pharmaceutique si généreusement octroyés à la cause anti-tabac?


Par ailleurs, les anti-fumeurs de la France ne sont pas les seuls qui, craignant qu'il commence à avoir trop de gens qui exposent leurs manigances, ont fait publié des tels articles. Les anti-fumeurs britanniques ont fait tout autant employant des tactiques d'intimidation pour faire taire les blogueurs britanniques qui sont pour la liberté individuelle de fumer sans être constamment harcelés et ostracisés pour leur choix tout à fait légal. L'article britannique se trouve ici: Pro-smoking activists threaten and harass health campaigners

No comments: