There was an error in this gadget

Sunday, 29 April 2012

AT THE END THE ''GLOBAL WAR ON TOBACCO'' WILL FAIL - Pr. Romano Grieshaber


There are reasons why many prominent professors, doctors and scientists speak up about the second hand smoke scientific fraud only after they retire. 

‘’ “It would be very inconvenient for the WHO, should it turn out that their warnings about the health risks of secondhand smoke were based on gross exaggerations. And so one may guess the means and resources they use to fight dissident opinion and critical inquiry. I got to know them all: Deception, concealment, falsification, control of the professional media (and thus of professional interactions), as well as intimidation which goes so far that I’ve ceased to wonder why in the professional world hardly anyone dares to object when it comes to the subject of passive smoke.”

These are the translated words of yet another prominent professor who wrote a book exposing the lies and shenanigans the second hand smoke harm was built around. 
 
He is Prof. Dr. med.  Romano Grieshaber and from 2000 until his retirement March 2011 he was the responsible leader of the Department for Prevention and Research at the “Berufsgenossenschaft Nahrungsmittel und Gaststätten (BGN)”, the German Employer’s Liability Insurance Association for the Food and Catering Industry. He is Honorary Professor of Applied Prevention and Health Promotion at the Friedrich Schiller University of Jena. He was board member of the “Forschungsgesellschaft für angewandte Systemsicherheit und Arbeitsmedizin (FSA)”, the German Research Association for Applied System System Safety and Occupational Medicine, member of the International Social Security Association (ISSA), and spokesman of the board of the “Kompetenzzentrum für interdisziplinäre Prävention (KIP)”, Competence Centre for Interdisciplinary Prevention at the University of Jena.

Pending a translation of his whole book perhaps in the future, a synopsis of his writings was translated in English through a collaborative effort of the well known British blogger Frank Davis and two of his commenters.  Please read the rest of it here :  Romano Grieshaber: The Unwavering Professor




LE NOMBRE DE CANCERS CONTINUE À AUGMENTER AU CANADA

 


Le nombre des cancers continue à augmenter au Canada apprend-t-on par un article de la Presse du 27 avril .
 
André Beaulieu, porte-parole de la Société canadienne du cancer ne manque pas de nous rappeler  que le tabac est toujours un grand danger qui nous guette.  Malgré qu’il reconnaît ‘’que les efforts des gouvernements, assortis à de nombreuses campagnes publicitaires, ont porté fruit pour réduire le tabagisme’’, il se désole que ’pour chaque adulte qui écrase définitivement, un nouveau jeune commence à fumer, annulant ainsi les gains durement obtenus’’. L’article finit avec cette note :  ‘’La Société canadienne du cancer craint qu'avec cette nouvelle génération de fumeurs, il faut redouter une recrudescence du taux de cancer du poumon dans 20 ou 30 ans.’’

Quel discours alarmiste!  Il est tout à fait fallacieux de prétendre que le tabagisme sera responsable d’une recrudescence du taux de cancer du poumon dans 20 ou 30 ans.  Si leur crainte se matérialisait réellement, il faudrait peut-être chercher d’autres coupables que le tabac car le taux d'initiation au tabagisme et la prévalence générale  n'ont jamais été aussi bas.   

En effet, selon Statistiques Canada  :  
Le taux de prévalence de tabagisme actuel chez les jeunes âgés de 15 à 19 ans est de 12 % (environ 268 000 adolescents). Ce taux, qui ne s'écarte pas de façon significative du taux de 2009 (13 %), est le plus faible enregistré pour ce groupe d'âge depuis que Santé Canada enquête sur la prévalence du tabagisme.

Dans ce tableau http://www.smoke-free.ca/factsheets/pdf/prevalence.pdf on indique que le taux du tabagisme auprès des jeunes de 15 – 19 ans en 1981 était de 43,5%. Comparé au taux de 12% de l'année 2010 on constate qu’il y a eu 31,5% moins de jeunes qui ont commencé à fumer qu’en 1981.  Parallèlement, le taux du tabagisme dans la population générale en 1981 était de 39,5% comparé à 17% en 2010.   Il nous paraît alors évident que l’un n’annule pas l’autre et que la cadence est vraiment à la baisse et que cette baisse va s’accentuer substantiellement au fur et à mesure que les plus vieux meurent.  Pourquoi alors est-ce que la Société du cancer propage un discours alarmiste et mensonger par rapport à l'initiation au tabagisme?  Comment peut-elle prévoir une augmentation du cancer du poumon causé par le tabac alors que non seulement beaucoup moins de jeunes commencent à fumer mais que la population en général abandonne de plus en plus son usage?  D'ailleurs, avec une telle baisse du niveau du tabagisme depuis plus de 30 ans, il aurait été normal d'observer une diminution substantielle des cancers au lieu du contraire qui arrive.  Que se passe-t-il?  Pendant combien de temps encore va-t-on blâmer surtout le tabac avant qu'on se rende à l'évidence qu'il y a d'autres facteurs qui sont, si non plus, tout au moins aussi importants pour déclencher le cancer?   

Le gouvernement Harper a trouvé pertinent de couper de 15 millions $  les subventions aux lobbies anti-tabac.  Il serait souhaitable que ces fonds et même davantage, soient alloués à la vraie recherche pour toutes les causes du cancer et à des organismes aptes d'en faire un usage judicieux.  Voici aussi une idée novatrice pour nos élus provinciaux :  Le gouvernement du Québec pourrait lui aussi à son tour couper les fonds aux groupes anti-tabac pour les allouer aux subventions pour les frais de scolarité postsecondaire.   Cette solution gagnant/gagnant devrait plaire autant aux étudiants présentement en colère, qu’à la Société canadienne du cancer - après tout n’est-ce pas que les statistiques révèlent que plus on est scolarisé moins on fume? 

Wednesday, 25 April 2012

UN RÉPIT POUR LES DÉBITS DE BOISSON ET RESTOS


Selon les chiffres de Statistiques de Canada rapportés par le MAPAQ que vous pouvez consulter ici http://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Statistiques/Statistiques_2010/RecettesdelaRestauration2000-2010.xls ,  en 2005, un an avant la loi anti-tabac, les débits de boissons au Québec généraient des revenus de l’ordre de 775 000 000 $.  En 2007, tout juste un an après la loi anti-tabac et un an avant la récession, ils ont baissé à 700 000 000 $ .  En 2009 et 2010 ils semblent s’être stabilisés à 705 000 000 $.  Une différence de 70 000 000 $ comparé à l’année avant la loi anti-tabac.  Est-ce surprenant que le gouvernement du Québec qui ne souffle mot de ces statistiques révélatrices du dommage que les bars ont subit suite à la loi anti-tabac, envisage de leur offrir désormais un répit? 

En effet, le projet de modernisation de la Loi sur les permis d'alcool du gouvernement du Québec, si approuvé, permettrait aux titulaires de permis de restaurant, de traiteur ou de bar, d’emporter la bouteille de vin entamée et achetée à l’établissement. 
Aussi, si ces changements sont adoptés,  les mineurs accompagnés d’un adulte pourraient désormais demeurer sur la terrasse d’un bar jusqu’à 23h.

Nous saluons le gouvernement pour ces initiatives, cependant nous sommes profondément déçus que rien n’a été prévu pour permettre d’emporter leur consommation  aux personnes qui doivent sortir dehors ou dans les endroits désignés pour aller fumer.  Pour la même raison qu’on leur permet d’emporter leur consommation à la toilette,  ceci préviendrait le risque de devenir victime de la drogue du viol et autres substances introduites dans les verres laissés sans surveillance. 

Il y a d’autres changements proposés dans la reforme de la loi sur l’alcool que vous découvrirez en lisant l’article de Canoë Rapportez votre vin à la maison

En somme, nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Québec fait fi pour l’instant de la direction prohibitionniste que l’O.M.S. veut imposer en matière d’alcool  et reconnait que certains changements s’imposaient pour suivre l’évolution de notre société. 

Sunday, 22 April 2012

''AND I STILL DON'T LIKE THE HELMET NAZIS '' - Karen De Coster

CAGE salutes Karen De Coster -- for reminding us that plenty of intelligent, freedom loving people still exist.  

She had a bicycle accident where she credited her helmet for saving her life, yet can still easily understand why mandatory helmet laws are wrong.  One of CAGE's founders had a bike accident where he credits not wearing a helmet with saving his neck (he rolled out of the fall), and he very much appreciates the respect that Miss Coster shows other individuals.  It's also good to see others remark on the special interests making money from coercive health promotion, and North America's "pornographic obsession with safety equipment" in a "bubble society.  

Helmet Nazis and theCulture of Fear  
Teasers:
(...) The save-you-from-yourself nannies are an intrusive and irritating bunch. "Safety" has become a sick obsession in the modern American culture, and this fear mongering has long been promoted by an overreaching, paternal state that has churned out a nation of helpless idiots through the revolving doors of government schools and a politicized nanny state that holds people captive to their own bogus fears.
 
Your experiences are your own, and no one else can own the consequences of those experiences or relate to your personal misgivings.(...)
 
Hat tip to her for pointing us to the following video:  

 

 


Friday, 6 April 2012

NEWS DIGEST

And some thought it would never go this far with obesity because being fat doesn’t ‘’hurt’’ other people.
 

---------------------------------------------------------



Isn't it nice to know how our donations and tax money are spent?   And to think that since there is no legal age for use and possession of tobacco, if we listened to these lobbyists, minors wouldn’t be able to enter a theatre to see a movie that depicts smoking but they would be able to hang out outside that same theatre smoking to their heart’s content in all impunity. 


----------------------------------------

Good people disobey bad laws. 

''Harkness says he doesn't plan to obey the law and will continue to blow smoke in the face of the expanded ban.''




--------------------------------------------------

Follow the money to understand exactly why offending ads such as the ones that Americans will be viewing for the next few months courtesy of the CDC  http://yourlife.usatoday.com/health/story/2012-03-30/CDC-Ads-spark-huge-increase-to-quit-smoking-line/53896854/1 are fair play but heaven forbid that the CBS projects anything that can make fun of the holier than thou deep pocket pharmaceutical industry. 

Hopefully the CBS will get flooded with complaints from listeners.  If people still can't see the conflicts of interest between Big Media and Big Pharma is there still hope that they ever will?  Here's where you can write to express your thoughts to them:  http://www.cbs.com/info/user_services/fb_global_form.php

 Unamused by Stooges drug humor, CBS bans ad